dans PRÉVOYANCE

« Pour le jeune acteur que nous sommes, cette crise a conforté la pertinence de notre vision, l’adaptation de notre modèle au monde d’aujourd’hui, notre volonté de “faire groupe “», a observé Thierry Beaudet, président du Groupe VYV hier lors d’une conférence de presse.

Revenant sur l’ampleur inédite des événements, il a insisté sur la forte mobilisation de l’ensemble des salariés du groupe à travers ses différentes activités (assurance santé et prévoyance, soins et accompagnement, logement, etc). A titre d’exemple, plus de 500 000 « appels de courtoisie » ont été réalisés auprès des adhérents fragiles par les élus ou collaborateurs des différentes entités du groupe.

L’offre de soins et d’accompagnement a également beaucoup contribué à la gestion de la crise sanitaire. Deux centres médicaux de VYV3 ont été labellisés Covid (à Lyon et Paris) et le centre de Strasbourg est intervenu en soutien à l’hôpital. Plus de 1 000 patients atteints ou suspicion de Covid ont été transporté par Harmonie Ambulance, par ailleurs référencée pour le transport gare-hôpital des malades acheminés en TGV médicalisés.

Pour l’heure, l’impact économique de la crise est estimé à 650 Ms d’€, soit 10 points de solvabilité pour un ratio s’élevant désormais à 169%. « Nous avons largement les épaules pour encaisser un choc de cette nature », a rassuré Stéphane Dedeyan. directeur général de VYV. A l’avenir, les comptes d’exploitations seront affectés notamment par une hausse des prestations en prévoyance, le coût de la portabilité, ou encore l’impact de la crise sur les contrats collectifs (certaines entreprises ne pourront plus régler les cotisations). Le recul des prestations santé atteignait 16% à fin mai, soit 320 Ms d’€. Toutefois, certains soins ont simplement été reportés, une très forte reprise est ainsi observée ces dernières semaines. D’autres situations ont pu se dégrader et demanderont une prise en charge plus importante. L’activité des Ssam a également connu un recul (en particulier les centres dentaires, optiques, etc.).

« Depuis le début, nous répétons au sein du groupe qu’il ne serait pas moralement envisageable de tirer des bénéfices de la crise sanitaire », a martelé Thierry Beaudet. Interrogé sur la demande des pouvoirs publics aux Ocam de contribuer financièrement à la gestion de l’épidémie, il a avancé un premier chiffre de 100 Ms d’€ qui pourraient être adressés par VYV à la Cnam, cette dernière ayant assumé une partie des dépenses normalement remboursées par les complémentaires. Cette estimation devra encore être affinée, du temps supplémentaire étant indispensable pour évaluer l’impact total.

La crise a conforté les grandes orientations du groupe. Son projet d’entreprise, Force VYV, sera poursuivi et approfondi. Les activités de soins et d’accompagnement regroupées au sein de VYV3 seront également développées afin de construire un pôle du non lucratif important. « A travers l’expérience de ces trois derniers mois, nous avons pu montrer en quoi ce pilier était un élément fondamental de notre groupe » a souligné Stéphane Junique, président de VYV3. La structuration en régions se poursuivra. A l’Île-de-France et aux Pays de la Loire, vient de s’ajouter la Bretagne, le Centre suivra bientôt. « Notre objectif est de permettre à notre organisation d’être beaucoup plus performante, agile, à l’écoute des besoins de proximité », a poursuivi le vice-président délégué de VYV.

Alors que les travaux en vue de la création d’une cinquième branche de Sécurité sociale ont été lancés, le groupe publie également un plaidoyer sur le grand âge et l’autonomie. En complément de la prise en charge par la solidarité nationale, il prône la mise en place d’une assurance perte d’autonomie universelle, adossée à la complémentaire santé. « Pour permettre une mutualisation extrêmement large », a pointé Stéphane Dedeyan. Pour mémoire, cette position est portée par la FNMF et la FFA. Pour établir cette solution, « les familles se sont appuyées sur leur membres », a précisé Thierry Beaudet. Le Groupe VYV a ainsi été mis à contribution au même titre qu’Aésio ou Matmut Mutualité par exemple, côté mutualiste.


Photo : Groupe Vyv
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Aenean consequat. tempus quis ut ipsum commodo dolor venenatis, elit. suscipit