dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

La Cnaf annonce la mise en place de mesures supplémentaires par les Caf, en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé, «pour faciliter l’accueil des enfants des personnels prioritaires dans la gestion de la crise sanitaire».

Ainsi, l’accès aux crèches sera gratuit. «Les Caf, via la Prestation de service unique, prendront directement en charge le coût de la garde», explique la caisse nationale.

Depuis le 20 mars, ces établissements d’accueil collectif et les assistants maternels peuvent signaler leurs places disponibles sur le site monenfant.fr. Elles seront ensuite transmises à la préfecture et à la caisse de leur département, qui assurent la mise en relation avec les familles ayant fait une demande d’accueil.

Sur la même plateforme, les parents prioritaires peuvent indiquer leurs besoins via un questionnaire en ligne, disponible depuis le 18 mars. La limite d’âge, initialement fixée à 3 ans, a été élargie à 16 ans.

Sont notamment concernés les professionnels de santé (dont les médecins, sages-femmes, infirmières, ambulanciers, pharmaciens, biologistes) ; l’ensemble des personnels des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, des crèches et maisons d’assistants maternels (MAM) maintenues ouvertes; ou encore de certains services de l’Etat impliqués dans la gestion de l’épidémie.

Pour rappel, les préfectures ont mis en place des dispositifs pour permettre la garde des enfants de ces publics, suite aux annonces de fermetures des crèches par le président de la République, le 12 mars dernier.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ut Aenean tempus nunc efficitur. venenatis, massa consectetur