dans ASSURANCE MALADIE

A la veille du premier anniversaire de sa prise en charge, l’Assurance maladie fait remonter les premières données autour de l’installation de la téléconsultation dans le paysage médicale.

Ce sont pas moins de 60 000 actes de téléconsultations qui ont été liquidés par l’Assurance maladie entre le 15 septembre 2018 et 2019 au profit d’environ 30 000 patients. Une moyenne de 5 000 actes par mois sur la période mais avec tout de même une véritable accélération depuis juin dernier où la fréquence a passé la barre des 8 000 actes mensuels.
La Cnam escompte atteindre un rythme de croisière hebdomadaire de téléconsultations de l’ordre de 3 300 par semaine dès cette rentrée.

Au niveau de la répartition des acteurs utilisant cet outil, on constate que près de 85% des utilisateurs d’entres eux sont des médecins libéraux. Sur cette catégorie d’utilisateur, les généralistes représentent 65% des actes recensés.

Sur la répartition géographique, l’Ile de France arrive en tête avec 44% des actes viennent ensuite, l’Occitanie et le Rhône-Alpes. Les zones sous-denses, cibles prioritaires lors du déploiement du dispositif, sont quant à elles bien en retrait, en terme de volume, avec une fréquence d’actes comprise entre 50 et 200 consultations mensuelles.

Commentaire ESE :

Ces chiffres officiels sont différents de ceux remontés dans notre lettre électronique d’hier qui, eux, étaient issus de l’Association des entreprises de télémédecine (LET) et dataient de fin juillet dernier. Nous n’avions pas à l’époque de données Cnam sur lesquelles nous appuyer. Toutefois, si les chiffres officiels sont meilleurs, il n’en demeure pas moins que le constat de déception tant quantitatif que qualitatif, par rapport aux ambitions initiales de la Cnam, lui demeure.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

risus. vel, vulputate, mattis pulvinar efficitur. diam consequat. ultricies at