dans POLITIQUE DE SANTÉ

La FHP et les syndicats médicaux ont lancé un appel commun rappelant l’importance du retour aux soins pour les patients afin de stopper le phénomène de report et de renoncement constaté durant le confinement. Un autre appel a été réalisé en parallèle, avec France Assos Santé, sur la rationalisation de l’environnement numérique en santé.

Pour permettre une rapide reprise des soins courants, les acteurs demandent aux autorités “d’adapter les dispositions prévues dans les «plans blancs élargis» aux nouvelles réalités épidémiques locales. “Ainsi, la déprogrammation des interventions non urgentes, apparait désormais en contradiction avec les nécessités de la situation sanitaire actuelle”.

Les acteurs privés insistent sur le fait qu’ils seront de nouveau faire preuve de réactivité si la situation venait à s’empirer dans les prochaines semaines en cas d’arrivée d’une seconde vague de patients atteints du Covid-19.

Par ailleurs, une déclaration commune de cette intersyndicale avec France Assos Santé, a également été réalisée sur le thème du numérique en santé. Ce collectif interpelle les pouvoirs publics quant au fait que le développement opéré ces dernières année “s’est fait de façon dispersée, avec un déficit de règles claires et partagées par tous et sans socle numérique fédérateur au niveau national”.

En conséquence de quoi, les acteurs de terrain constatent “de réelles difficultés dans la mise en oeuvre de solutions interopérables et sécurisées engendrant un cloisonnement des services proposés préjudiciable à la fluidité de l’accès et de la transmission d’informations”.

Pour améliorer la situation, l’ensemble des acteurs incitent les pouvoirs publics à édicter des règles communes tout en prenant appui sur des services socles régaliens portés par des plateformes d’Etat ouvertes.

 

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Aliquam ut dolor id ante. accumsan diam sed non at dapibus