dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Un comité interministériel du handicap s’est tenu à Matignon, autour de Jean Castex et de sa secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel. Une vingtaine de ministres concernés étaient également présents.

Concernant le volet accès aux soins et aides techniques, le rapport de Philippe Denormandie et Cécile Chevalier (voir Lettre ESE 1444) sera décliné «dès 2021». Une expérimentation visera à renforcer l’évaluation des besoins et l’accompagnement dans les territoires. Un protocole de coopération permettra également la prescription des aides techniques par les ergothérapeutes. Une seconde étape ciblera l’évolution des nomenclatures pour réduire les restes à charge et mieux prendre en compte l’innovation. Le pilotage national a été confié à Philippe Denormandie.
Le gouvernement a également annoncé le déploiement des lieux de soins adaptés aux personnes handicapées sur l’ensemble des territoires, à partir du premier semestre de l’année prochaine. Des expérimentations seront également conduites concernant des nouvelles règles de financement pour faciliter l’accès aux soins de ville. Dans ce cadre, des négociations se tiendront entre l’Assurance Maladie et les professionnels de santé «pour introduire de nouvelles mesures favorisant l’accès aux soins des personnes en situation de handicap».
Parmi les autres mesures, «l’accompagnement des opérateurs des téléconsultations» pour les rendre accessibles quel que soit le handicap. Un groupe de travail sera également installé au ministère de la Santé pour développer des outils permettant l’information des professionnels et des personnes handicapées sur leur santé et leur prise en charge.

Illustration : Patrick Bonjour / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Lorem mi, ipsum ut quis tristique odio consequat. at Aenean