dans POLITIQUE DE SANTÉ

La Conférence salariale des établissements et services sociaux et médico-sociaux privés à but non lucratif s’est tenue sous l’égide de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

Étaient réunis les partenaires sociaux, ainsi que des représentants des ministres compétents, des caisses de Sécurité sociale, de la CNSA et de l’assemblée des départements de France.
Virginie Lasserre, directrice générale de la cohésion sociale, a annoncé pour cette année un taux d’évolution de la masse salariale de 1,25% pour l’ensemble des conventions collectives de la branche de l’action sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif et de l’union intersyndicale des secteurs sanitaires et sociaux (UNISSS) ; et un taux différencié de 2,7% pour la branche de l’aide à domicile afin de réévaluer les plus bas salaires.

Au total, 1,7 million de salariés et plus de 41 000 établissements et services sont concernés par cet effort de plus de 310 Ms €.

« Il s’agit d’une première étape en faveur de la revalorisation de ces métiers. Une conférence sociale sur les métiers du grand âge, présidée par la ministre du Travail et le ministre des Solidarités et de la Santé, réunira avant l’été l’ensemble des acteurs du secteur pour identifier d’autres actions permettant d’améliorer l’attractivité des métiers de ce secteur », souligne l’avenue de Ségur.


Photo : Luc Seba / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

leo. amet, Praesent mattis mi, consectetur ut libero tristique Nullam id,