dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

L’Insee a publié une enquête autour de la question de l’isolement des personnes âgées de plus de 16 ans. Ils étaient encore près de 3% à se trouver dans cette situation en 2015. Un chiffre stable mais une problématique qui perdure.

Depuis 2006, la proportion d’adultes (plus de 16 ans) isolées de leur famille et de leur entourage non familial, reste stable à 3%. Ces personnes sont considérées comme isolées si elles ont au plus une rencontre physique ou un contact distant par mois avec leur réseau relationnel en dehors de leur ménage.

En termes de profil type, les personnes isolées sont plus souvent des hommes ayant dépassé la quarantaine, plutôt en situation d’inactivité.
L’étude de l’Insee met également en lumière la corrélation entre la vulnérabilité économique, sanitaire et sociale des individus et exposition au risque de se trouver en situation d’isolement, à une santé dégradée et à un moindre niveau de bien-être.

Une distinction doit toutefois être faite entre les notions de solitude et d’isolement car si près de 8 % des individus déclarent se sentir seuls « tout le temps » ou « la plupart du temps », ils ont près de 62 % d’entre eux à n’être pas isolés de leur famille, ou de leurs amis.


Publié dans la Lettre du 4 septembre 2019 – Photo : Luc Seba / Cocktail Santé
Articles récents
vulputate, ut ut lectus mi, commodo tempus porta.