dans ECONOMIE

En s’appuyant sur les expériences des établissements les mieux préparés et les recommandations d’experts du secteur, la FHF (Fédération Hospitalière de France) publie un recueil de propositions pour la sobriété énergétique afin de «permettre, aux pouvoirs publics d’identifier les besoins et attentes des établissements en la matière» et également de «diffuser à l’ensemble des hôpitaux et Ehpad de France ces habitudes qui conduisent à des “gains rapides” sur la performance énergétique». Le secteur hospitalier représente 12% de la consommation énergétique du secteur tertiaire.

En matière de gouvernance et de RH, la fédération propose notamment d’élaborer un plan d’action concerté sur les mesures à prendre en urgence, avec un pilotage national fort. Autre piste : créer un Comité national pour la transition écologique en santé placé sous l’autorité d’un délégué interministériel et réunissant les acteurs principaux, les experts et les pouvoirs publics. Enfin, devrait être organisée une Conférence des parties nationale relative à la santé et à sa transformation écologique en parallèle de la COP 28.

Sur le plan des fonds dédiés et de l’accès aux aides, le porte-voix des hôpitaux publics préconise de créer un fonds vert permettant de financer les études et les actions des établissements de santé et médico-sociaux publics ainsi qu’un programme de certificats d’économies d’énergies (CEE) dédiés à la santé. Des programmes spécifiques pourraient également être financés, par exemple pour les blanchisseries, la rénovation des réseaux de chauffage et d’eau, etc. L’accès des établissements aux fonds européens pour la rénovation énergétique devrait également être facilité. Sur les mobilités douces, les autorités organisatrices devraient être incitées à adapter les horaires des transports en commun, leur desserte, et «réfléchir à d’éventuelles solutions de transports à la demande pour mieux prendre en compte les spécificités des établissements de santé». Parmi les autres voies : autoriser le cumul du remboursement des frais de transport et du forfait mobilité durable. Enfin, au titre de l’efficacité énergétique, la fédération recommande de financer la rénovation de l’ensemble du patrimoine hospitalier et médico-social, de limiter la température dans certains secteurs et pour l’administratif, de lancer une concertation en vue de la création de schémas directeurs sur les énergies, ou encore d’aider les établissements dans leur démarche de sobriété numérique.


Photo : Freepik
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider