dans PRÉVOYANCE

Agnès Buzyn s’est rendue hier dans un centre mutualiste, à Paris dans le deuxième arrondissement, dans le cadre de la montée en charge du 100% santé.

Depuis le 1er janvier dernier, ce chantier a franchi une nouvelle étape avec la prise en charge intégrale (RO + RC) des lunettes de l’offre 100% santé et de certains actes dentaires (couronnes et bridges). La réduction du reste à charge se poursuit pour l’audioprothèse, avec une nouvelle baisse de 250 euros. Début 2021, le RAC zéro s’appliquera également pour ce secteur et intègrera le reste du panier dentaire (prothèses amovibles).
La ministre s’est entretenue avec des professionnels de santé pour l’audio et le dentaire, puis a visité un magasin d’optique du réseau Ecouter Voir (né du rapprochement des réseaux Les Opticiens Mutualistes et Audition Mutualiste).

« Ce déplacement témoigne de l’engagement de la Mutualité Française dans la réussite du 100% santé. Nous avons soutenu dès l’origine cette réforme parce qu’elle contribue à réduire le reste à charge des Français. Aujourd’hui, nous encourageons le recours aux équipements des paniers de soins à “reste à charge zéro” et nous invitons l’ensemble des acteurs à en faire la promotion, comme le fait l’enseigne mutualiste Ecouter Voir », souligne Thierry Beaudet, président de la FNMF.
La fédération a engagé des formations de ses professionnels de santé dans les trois secteurs. Objectif, leur permettre de bien s’approprier la réforme mais aussi de faire preuve de pédagogie auprès des patients.
« Le 100% santé est une réforme dont nous sommes très fiers », a souligné Agnès Buzyn. La ministre de la Santé a par ailleurs salué l’ «investissement de toutes les administrations et du champ mutualiste ».

Les réseaux mutualistes apparaissent particulièrement moteurs dans la mise en place du RAC zéro.
Le magasin d’optique visité hier propose ainsi 54 montures différentes (contre 34 imposées par la loi), parfaitement identifiées comme faisant partie de l’offre
« 100% santé ». Par ailleurs, l’enseigne distribuait déjà un équipement sans reste à charge. En audio, les prix sont inférieurs de 9% à ceux pratiqués sur le reste du marché et les garanties sont étendues.


Photo : Luc Seba / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

lectus dictum Phasellus consectetur libero. sit odio ut Nullam dolor.