dans POLITIQUE DE SANTÉ

Le professeur Serge Uzan, doyen honoraire de la faculté de médecine de la Sorbonne, a remis, hier son rapport sur la recertification des médecins à Agnès Buzyn et Frédérique Vidal.

Ce document fait suite à près d’un an de travaux du comité de pilotage, présidé par le professeur Uzan et réunissant 14 personnalités du monde de la santé (lien).

Les travaux de l’instance préconisent une “certification et une valorisation périodique du parcours professionnel et des acquis tous les 6 ans”. Elle concernerait tous les médecins, et tous les modes d’exercice. “Plus qu’un contrôle, la procédure proposée se veut un exercice de promotion et de valorisation, voire d’évolution des compétences”, observent les ministres respectivement chargées de la Santé et de l’Enseignement supérieur.

Ce dispositif devrait s’appliquer à tous les praticiens diplômés à partir de 2021 d’un troisième cycle rénové des études médicales. Pour rendre cette procédure incitative et donc “simple et rapide”, le rapport propose une dématérialisation à travers un espace personnel numérique attribué à chaque professionnel et de la faire reposer sur de l’auto-évaluation “en grande partie”.

La recertification pourrait reposer sur 5 critères d’évaluation et un critère de valorisation. Elle s’appuierait sur un socle commun et un programme spécifique à chaque spécialité.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

quis dictum felis Praesent nunc fringilla pulvinar id, ante. quis,