dans POLITIQUE DE SANTÉ

Dans le cadre de la conférence d’inauguration de l’édition 2019 de la Paris Healthcare Week, le président de la Fédération Hospitalière de France (FHF) Frédéric Valletoux a envoyé un message fort aux pouvoirs publics à qui, il demande « de changer de logiciel » pour réussir la transformation en profondeur de notre système de santé.

Fort du retour d’expérience initié lors de la séquence du grand Débat National, la FHF a décidé de lancer plusieurs initiatives sur le terrain à commencer par la création d’un « pacte de territoires » mobilisant l’ensemble des associations d’élus locaux pour leur redonner la parole sur les questions de santé à l’échelon local. En parallèle, le fonds de recherche de la fédération déploiera en 2019 quatre grandes études autour de l’IA, de la médecine prédictive, des parcours de santé et de l’approche marketing et numérique au service de la santé public.

Sur le projet loi santé en cours d’examen parlementaire, Frédéric Valletoux a par ailleurs regretté que celui-ci s’inscrive davantage dans le moyen terme plutôt que dans l’urgence actuelle à laquelle font face les établissements de santé et, de plus, qu’il n’y ait pas eu de place accordée à la prévention et à la médecine préventive dans un texte visant à préparer le système aux pratiques de demain. Concernant le dossier des hôpitaux de proximité, la fédération demande à ce que des comités de suivi soient créés dans chacune des ARS pour veiller à la recréation de lits de médecine dans certains hôpitaux locaux. Autre regret, l’épineuse question de la régulation du financement des dépenses, avec une refonte de l’Ondam, qui n’est toujours pas inscrite à l’agenda ministériel.

Enfin, la FHF attend également que la future grande loi sur la perte d’autonomie soit à la hauteur de l’enjeu à l’instar de sa demande qu’un budget additionnel de 10 Mds € soit prévu afin notamment de déployer un  » bouclier d’hébergement » pour que « personne ne doit se voir facturer plus qu’il ne peut payer avec ses revenus ».


Publié dans La Lettre du 21 mai 2019 – Photo : P. Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ut porta. vel, leo libero pulvinar felis mattis