dans ASSURANCE MALADIE

Les députés ont voté, le 13 décembre, la suppression du régime étudiant de Sécurité sociale, dans le cadre du projet de loi sur l’orientation et la réussite des étudiants. La délégation de gestion des mutuelles étudiantes (54 Ms € de remises de gestion en 2016) prendra fin à la rentrée 2018 pour les nouveaux entrants dans l’enseignement supérieur, ils seront maintenus au régime de leurs parents, comme ayants droit autonomes.

Dès l’année suivante, l’ensemble des étudiants seront affiliés au régime général, la gestion étant reprise par les Cpam. Le projet de loi prévoit la mise en place de politiques de prévention  » spécifiques  » associant les associations étudiantes et la création de nouveaux centres de santé dans les universités. Les parlementaires ont voté un amendement, présenté par Gabriel Attal (LREM, rapporteur du texte au nom de la commission des Affaires culturelles et de l’Education) prévoyant une représentation des étudiants au Conseil de la Cnam, avec voix délibérative.

Décryptage : Comment comprendre la position de l’Assemblée nationale qui dans le cadre du PLFSS 2018 refuse aux travailleurs indépendants (7 millions d’affiliés) une présence dans les conseils des caisses primaires avec une voix délibérative et l’accord 15 jours plus tard aux étudiants (2 millions d’affiliés) ?


Photo: Luc Seb / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ante. dolor porta. pulvinar odio venenatis, id
William Gardey