dans LIBRES PROPOS & ÉDITOS

Deux rendez-vous stratégiques importants à noter :

 

– Le 1er juin prochain nous traiterons de l’état du marché de l’assurance complémentaire santé et des enjeux à venir, compte tenu des projets sur le reste à charge en matière de soins envisagé par le nouvel exécutif issu des urnes.

– Le 29 juin, nous serons à Bruxelles pour un séminaire européen avec les dirigeants de l’assurance maladie et des complémentaires à l’échelle européenne, car les choses bougent en Allemagne, aux Pays-bas, en Belgique et ailleurs. Ce rendez-vous est donc important. Nous y serons concrets et la parole sera largement partagée. Nous parlerons réformes, panier de soins, réseaux de santé, prise en charge des pathologies chroniques, financement des innovations thérapeutiques et médicamenteuses, e-santé. Bref, une rencontre européenne de haut niveau au siège du Comité des régions. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Cette quinzaine est aussi l’occasion d’évoquer les attentes de la Mutualité, la question des urgences hospitalières (les chiffres européens sont étonnants) et ce que nous appelons le «bêtisier électoral» sur la santé et la sécurité sociale.

C’est là notre manière de dénoncer l’exagération des postures, projets et réactions des candidats et de leurs entourages. La France offre un spectacle peu stimulant. Songeons que presque 9 candidats sur 11 prônent une rupture fracassante et aventureuse avec le monde réel, l’Europe, les solidarités internationales qui caractérisent notre histoire et notre identité. à la longue, la caricature à l’excès de nos difficultés exaspère.

On entend tout et n’importe quoi. Vivement que tout cela finisse !

Depuis mercredi dernier le Brexit est enclenché. Tristesse et colère, car on perçoit mal ce que les Anglais vont gagner en rompant avec l’histoire du continent européen. Gageons que, dans quelques années, les tenants du Brexit seront incapables d’expliquer les avantages de leur choix. En attendant, Michel Barnier, le négociateur européen, engage une épreuve de force inédite : organiser un divorce subi dont l’issue sera forcément fatale alors que le couple pouvait vieillir ensemble en révisant et vivifiant le contrat originel. ☆


Carnet paru dans le n° 1108 d’Espace sociale Européen –  ILLUSTRATION ORIGINALE DU GRAND REMI MALINGREY pour ESE
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider