dans Documentation

Nous sommes toujours ravis de pouvoir présenter les ouvrages de notre consœur d’Espace social européen, Florence Pinaud.

A la fois journaliste et auteure, Florence Pinaud enquête sur les biotechnologies, la génétique et l’intelligence artificielle. Son public de prédilection : les jeunes lecteurs, pour lesquels elle traite de sujets difficiles avec des mots accessibles. Dans ces 125 pages qu’elle publie aux éditions du Ricochet, Florence Pinaud a travaillé avec Elodie Perrotin, illustratrice, pour concocter un recueil de définitions, d’explications et d’exemples détaillés pour comprendre qui sont les transhumanistes. Considéré comme un mouvement culturel et intellectuel international, le transhumanisme prône l’usage des sciences et des techniques afin d’améliorer la condition humaine, notamment par l’augmentation des caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Les transhumanistes considèrent certaines particularités de la condition humaine tels le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort subie comme inutiles et indésirables. « Lancé dans les années 1980, ce courant qui annonce l’arrivée revue et corrigée d’un humain est une véritable nébuleuse. Une galaxie dans laquelle on croise des médecins, chercheurs, ingénieurs très pointus, mais aussi milliardaires et informaticiens. Pour les transhumanistes, vieillir et même mourir sont des phénomènes à combattre. Ils remettent en question les limites biologiques du corps humain et estiment que l’on devrait trouver un moyen de s’en affranchir. »

Dans cette course aux technologies médicales, Florence Pinaud relève que les découvertes scientifiques géniales pour sauver des vies côtoient des projets complètement farfelus. Depuis dix ans, on voit donc apparaître des mouvements de contestation de cette médecine où l’ingénieur se transforme en toubib.

Des mouvements qui dénoncent les risques des mutations technologiques très rapides et demandent que l’on encadre les pratiques des chercheurs pour éviter les dérives.

Les Editions du Ricochet, 12 €.


Publié dans ESE n°1128 du 23 mars 2018
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

leo fringilla tristique Aenean tempus ut eget Praesent