dans POLITIQUE DE SANTÉ

Lors de la traditionnelle cérémonie des voeux à la presse Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a prononcé un discours engagé rappelant que depuis 18 mois elle oeuvrait « à redonner du souffle à notre système de santé » et qu’en cette période tendue sur le plan social, son ministère était celui de « la reconstitution du lien avec les Français ».

Elle a par ailleurs confirmé qu’en 2019, la priorité est de transformer rapidement les mesures du plan « Ma santé 2022 » en réalisations concrètes sur le terrain affichant notamment son optimisme quant à l’issue des négociations conventionnelles actuellement en cours. L’année 2019 verra également le ministère porter quatre autres chantiers d’envergure : la réforme des retraites, un projet de loi sur la dépendance (le rapport Libault devrait être rendu public entre le 15 février et le 1er mars), la révision des lois bioéthiques avec un passage en conseil des ministres prévu en juin prochain et enfin l’élaboration d’un plan ambitieux sur la protection de l’enfance.

Lors ce de cette même cérémonie Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre, a confirmé son ambition de mener à bien le déploiement du plan pauvreté en s’appuyant principalement sur les acteurs de terrain. Elle a par ailleurs confirmé que le revenu universel d’activité serait bien mis en place dès 2020, des travaux de concertation devraient avoir lieu en mars pour définir le périmètre du nouveau dispositif, et qu’une loi portant sur la santé au travail était belle et bien dans les cartons bien qu’aucun arbitrage ministériel n’ait encore été fait.


Publié dans la Lettre du 23 janvier 2019 – Photo: Luc Séba / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

sit tempus nunc libero ante. velit, elit. venenatis, elit. Curabitur dapibus