dans ASSURANCE MALADIE

La Drees, le HCFiPS et France Stratégie viennent de publier une enquête sur le financement de la protection sociale, conduite en 2017.

Près des 2/3 des Français sont favorables à la progressivité des prélèvements participant au financement de la protection sociale. La majorité se prononce en faveur du statu quo à propos de la contribution des revenus d’activité. En revanche, ils sont nombreux à désirer que le financement de la protection sociale repose moins sur les revenus de remplacement (pensions de retraite et allocations chômage) et sur la consommation des ménages, et davantage sur les revenus du patrimoine. « Les souhaits des Français sont plutôt conformes aux logiques plus ou moins contributives des différents risques sociaux », relève l’étude.

Concernant la perte d’autonomie, les 2/3 des personnes interrogées prônent une prise en charge des pouvoirs publics, moins de 10 % pensent que les personnes âgées dépendantes doivent assumer elles-mêmes ce coût, à travers leur épargne ou une assurance privée. Toutefois : « par rapport aux autres sources de financement, la souscription auprès des mutuelles ou assurances privées est la deuxième voie privilégiée par les Français ».

Consulter l’étude : lien

 

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

mattis porta. risus. libero. tristique libero