dans ASSURANCE MALADIE

Les chiffres officiels sont tombés le 16 mars, mais Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, l’avait annoncé dès la veille : les comptes définitifs de la sécurité sociale sont en nette amélioration.

 

Le déficit atteint -7,8 Mds €, son niveau le plus bas depuis 2002, alors que la LFSS 2016 prévoyait -9,7 Mds €. Ce résultat s’améliore de +3 Mds par rapport à 2015 (-10,8 Mds €).

Toutefois, les dernières prévisions de la Commission des comptes de la “sécu” étaient plus optimistes, en septembre dernier. Elles prévoyaient un déficit de 7,1 Mds €. Le gouvernement explique cet écart par “une moindre dynamique de l’assiette salariale du secteur privé (2,4% de croissance en 2016 selon les dernières données de l’Acoss, contre 2,6% attendu)”.

Dans le détail, le déficit du régime général atteint -4,1 Mds € dont -4,8 Mds € pour la branche maladie, +0,8 Md € pour les AT-MP, +0,9 Md la retraite, -1 la famille. Et -3,6 Mds € pour le FSV.

“Cette amélioration est le résultat de la politique déterminée du gouvernement pour améliorer les droits sociaux et renforcer la prise en charge des dépenses de santé des Français” se félicitent Michel Sapin, Marisol Touraine et Christian Eckert dans un communiqué commun.


Texte paru dans La Lettre ESE 738 du vendredi 17 mars 2017 – Photo: Stephen Caillet / Cocktail Santé
Articles recommandés
id accumsan adipiscing consequat. amet, fringilla et, leo. efficitur. leo Sed non
Nicolas Revel