dans EUROPE & INTERNATIONAL

Les temps changent ! La période où l’essentiel de la recherche se concentrait dans les laboratoires pharmaceutiques est révolue. La dynamique portée par travaux réalisés par les start-ups est désormais scrutée attentivement. Découverte du LabCentral, le nouveau concept d’HUB biotech installé à Cambridge.

 

Il faut parfois aller au delà des apparences. C’est ce que l’on peut se dire quand un jeune trentenaire vêtu d’un tee-shirt noir arborant une tête de mort et portant des baskets vient nous expliquer tout simplement comment lui et les chercheurs de sa start-up travaillent actuellement sur une molécule pouvant potentiellement retarder voire faire reculer les effets dus à la maladie d’Alzheimer. Il va s’en dire que si les travaux de cette start-up aboutissent, le gain financier (en sus du médical entendons-nous !) lors de son hypothétique rachat par un industriel du monde pharmaceutique s’annonce conséquent. Mais comme nous explique ce chercheur, tout ce scénario ne serait que pur fantasme si il n’avait pas pu intégrer la structure du LabCentral.

Cambridge est le cœur de la recherche médicale et pharmaceutique mondiale. Bon nombre de start-ups veulent s’y installer pour pouvoir bénéficier de la formidable dynamique de cet écosystème mais bien des barrières économiques (tel que le coût d’un loyer) et logistiques existent. C’est partant de ce constant qu’un groupe d’entrepreneur a réussi à créer un espace de travail partagé où plusieurs petites entreprises peuvent cohabiter et profiter des services et du matériel de recherche dernier cri tout en n’ayant pas à se soucier de la partie gestion administrative est directement prise en charge par les équipes du Lab. Les chercheurs peuvent donc se consacrer exclusivement à leurs travaux.

Le projet LabCentral a été financé via un partenariat public/privé financé monté par l’état du Massachussetts et plusieurs laboratoires pharmaceutiques.

L’accès au Lab et le coût des travaux de recherche n’étant pas gratuits, la majorité des start-ups qui y sont implantés ont donc du se tourner vers des fonds d’investissement locaux. Ces derniers investissent actuellement massivement dans les start-ups biotech. Le succès financier incontestable du Solvadi n’y est pas étranger.

Un concept qui a de l’avenir

Le concept de HUB a pris. A tel point que le succès du LabCentral devrait déboucher sur des petits frères aux quatre coins des Etats-Unis. Et en France ? Une expérimentation devrait prochainement être réalisée dans la région lyonnaise. Gageons qu’elle produise d’aussi bon résultat que sa cousine d’outre-Atlantique.

Articles récents

Laisser un commentaire

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Curabitur vulputate, ultricies eleifend ut dictum at Donec et, accumsan eget