dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Un décret (lien) publié mercredi dernier au JO allonge la durée d’indemnisation du congé maternité des travailleuses indépendantes pour l’aligner sur celle des salariées, soit 112 jours.

Ce texte réglementaire traduit une mesure prévue par la LFSS 2019 et permettra concrètement aux bénéficiaires d’avoir droit à 38 jours indemnisés supplémentaires par rapport au système antérieur. 

Il fixe également à 8 semaines la durée minimale d’arrêt de travail en cas de grossesse, dont 6 semaines de repos post- natal. Ces dispositions s’appliquent aux allocations et aux IJ pour compenser les arrêts de travail liés à la maladie, intervenus à partir du 1er janvier dernier.

Le calcul des IJ au titre de la maladie et de la maternité est également simplifié pour les travailleurs indépendants, notamment en supprimant la condition d’être à jour des cotisations. Ces modalités s’appliquent à partir du 1er janvier 2020.


Publié dans la Lettre du 31 mai 2019 – Photo: P. Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés
diam facilisis neque. Curabitur Aenean ipsum consequat. risus. accumsan mi, pulvinar