dans POLITIQUE DE SANTÉ

La Fédération hospitalière de France (FHF) a présenté le 24 janvier ses voeux à la presse, l’occasion pour son président Frédéric Valletoux de dévoiler sa feuille de route pour 2019.

Contexte social oblige, la FHF entend s’inscrire dans le débat national, via une prochaine contribution écrite, dans l’objectif de sensibiliser les pouvoirs publics sur « la pertinence et la cohérence d’adopter une approche déconcentrée centrée autour des territoires ». Pour insuffler une nouvelle dynamique, la fédération préconise trois mesures autour du renforcement des GHT : favoriser le déploiement d’expérimentation de prise en charge d’épisode de soins sur le territoire (5 projets sont en cours autour du diabète et de l’insuffisance cardiaque), renforcer le lien entre les établissements de santé et les collectivités locales et enfin adapter l’administration à une démarche territoriale et non plus nationale/régionale.

Concernant la future loi de santé, la FHF regrette que l’avant projet soit trop hospitalo-centré, alors que le refonte du système nécessite un changement de cap de l’ensemble des acteurs, et craint que le futur périmètre des ordonnances s’appuie davantage sur des travaux de consultations plutôt que sur un vrai travail de concertation.

Enfin, la fédération a confirmé que le déficit cumulé des établissements publics en 2018 devrait se situer être entre 850Ms et 1Md d’euros.


Publié dans la Lettre du 25 janvier 2019 – Photo: Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

felis dictum leo. diam facilisis eget mi, Donec