dans ASSURANCE MALADIE

« La barre des 5 millions de DMP a été franchie ce 16 avril », se félicite la Cnam, après une généralisation de ce carnet de santé numérique en novembre dernier.

Parmi eux, 32% ont été mis en place par un agent de l’Assurance maladie, 31% en officine, 19% sur le site dmp.fr, et 18% par un professionnel de santé.
En moyenne 100 300 personnes créent un DMP, chaque semaine.
Les franciliens sont les plus réactifs (739 000 ouvertures), suivis par les habitants de la région Hauts-de-France (587 000), du Grand Est (538 000), d’Occitanie (485 000) et d’Auvergne (465 000).
Près de 6,5 millions de documents ont été ajoutés, dont 54 % par les établissements de santé, 30 % par les patients eux-mêmes, 14 % par les
professionnels de santé libéraux et 2 % par les centres de santé.
De plus, 19 centres hospitaliers universitaires sur 32 alimentent automatiquement le DMP(comptes rendus d’hospitalisation, lettres de sortie, etc.).
L’Assurance maladie poursuit sa mobilisation avec la deuxième saison de la saga publicitaire, lancée depuis le 14 avril. Elle sera reconduite en septembre.

En janvier dernier, 49% de la population avait entendu parler du DMP, contre 24% en octobre.


Publié dans La Lettre du 17 avril 2019 – Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

eleifend leo. id velit, ut Sed facilisis