dans POLITIQUE DE SANTÉ

Faisant suite à la remise ce matin du rapport sur la santé des français du Haut Conseil de la Santé Public (HCSP), Agnès Buzyn a donné le coup d’envoi des travaux de la future Stratégie Nationale de Santé (SNS) qui sera lancée en fin d’année et qui définira les priorités du gouvernement pour les 5 prochaines années. “Nous voulons fixer un cap” précise-t-elle. En premier lieu la ministre a fait un point sur le calendrier (serré) et la méthode :

– Septembre-octobre: concertation entre les directeurs du ministère et les acteurs de santé, élus et usagers.

– Novembre : consultation publique via la mise en ligne du projet sur un site web pour faire réagir les concitoyens. Les institutions, telles que le HCSP et la Conférence National de Santé, seront également sollicitées.

Décembre : un comité interministériel santé, sous l’égide d’Edouard Philippe, actera le contenu du décret spécifique à la SNS qui sera officialisé fin décembre.

– 1er semestre 2018 : déclinaison du décret SNS au niveau régional via les projets régionaux de santé qui seront pilotés par les ARS. Un programme de santé public national chapeautera le tout

Sur le contenu, pas de surprise, la part des actions de prévention et de la promotion de la santé dans le programme devrait être prépondérante.

Les autres axes prioritaires sont la lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé (incluant, selon la ministre, les contrats types Macron proposés par les OC), améliorer la qualité et la pertinence des soins et l’impulsion d’une nouvelle dynamique dans l’innovation organisationnelle (“il faut sortir du tout hôpital en développant les soins de premier recours et l’ambulatoire“), médicale et scientifique. En marge de la définition de ces priorités, Agnès Buzyn a précisé que se posera la question du financement. Sur ce point, la ministre reste ouverte n’écartant pas la possibilité d’associer davantage le privé.


Publié dans La Lettre n° 812 du 19 septembre 2017 – Crédit photo: Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés
ut commodo ultricies mattis luctus elit. dictum venenatis, pulvinar
Surconsommation medicaments seniors