dans ASSURANCE MALADIE

Plus de précisions concernant le projet de Cog 2018-2022 présenté au Ca de la Cnam jeudi dernier.

Sur le volet budgétaire, l’Assurance Maladie s’apprête à baisser de 2,5% par an son budget de fonctionnement. Un effort sans précédent ! d’un point de vue RH, cette baisse de moyens se traduira par la suppression annuelle de 1510 postes bruts.

Au total, ce seront donc 7550 postes qui seront supprimés d’ici la fin du quinquennat. En incluant les effectifs ex-régimes RSI et étudiants, les effectifs passeront de 64800 à 61500. En sus, le budget global budget d’action sanitaire et sociale devrait diminuer de presque 20% d’ici 2022 !

Sur le volet accompagnement du patient, l’Assurance Maladie se veut résolument optimiste notamment sur le déploiement généralisé du DMP avec près de 3,5 millions de dossiers ouverts d’ici la fin de l’année et 30 millions à fin 2020. De même pour la généralisation de la prescription éléctronique pour laquelle la Cnam affiche l’objectif de 30 000 professionnels de santé (en ville et en établissement) adoptant cet outil d’ici 2022. Enfin, on notera la volonté d’enrichir le contenu d’Ameli en permettant notamment aux assurés de gérer leurs consentements et leurs échanges de données de santé avec des sites et applicatifs partenaires tels que le DMP ou le SNIRAM.


Crédit Photo: Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

vulputate, Aenean sit adipiscing Sed Nullam consequat.